Avoir faim d’histoire!

Je me demande s’il m’est déjà arrivée auparavant d’être autant interpellée par une exposition historique! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis rendue cette semaine au Musée du Château Ramezay (280 rue Notre-Dame est) pour en découvrir davantage sur notre héritage culinaire grâce à l’exposition « À Table! Traditions alimentaires au Québec ».

àtable

Comme plusieurs d’entre vous peut-être, je suis passée très souvent à côté du Musée Ramezay en me rendant au Vieux-Port par la place Jacques-Cartier sans jamais m’y arrêter; j’étais bien surprise d’y découvrir un aussi beau décor! On se sent dès l’entrée comme privilégiés d’avoir accès aux pièces de ce musée. L’exposition « À Table », quant à elle, n’occupe que quelques salles… mais j’y ai pourtant passé une bonne heure au total à tout lire et observer!

àtablecuisinen-f

(Ci-haut: nos cuisines ont un peu évolué en l’espace de quelques siècles!)

Beaucoup d’informations et plusieurs époques différentes s’entassent dans les quelques salles de l’exposition « À Table », où l’on apprend entre autres que nos chères pommes de terre pilées n’étaient pas dans nos assiettes avant l’arrivée des Britanniques en 1763, puisqu’elles était considérées exclusivement comme de la nourriture pour animaux! Anecdote loufoque du XVIIe siècle; alors qu’il était interdit de manger de la viande durant la période du carême, certains « chanceux » mangeaient du castor parce que Rome le considérait comme du poisson! J’étais également très surprise d’apprendre qu’il y avait une rhumerie à Québec en 1769 et que le premier restaurant au Québec a été celui de Charles-René Langlois, en 1792. Et puis, saviez-vous que malgré que ce soit un produit coûteux, on consommait du chocolat ici – surtout en boisson chaude – dès 1659?

àtableconserves

(Ci-haut, l’ancêtre de nos chers pots Mason: des jarres à conserves en céramique (1830-1850))

éplucheur

(Au fond, un pressoir à fruits du XIXe siècle (!) et devant, un ingénieux épluche pomme (1775-1799)!)

interactif

J’ai bien apprécié les quelques jeux interactifs de l’exposition, qui nous permettent de découvrir et de mieux retenir certaines particularités de notre héritage culinaire; j’ai aussi bien aimé lire et retracer l’origine de dix mets bien québécois, dans la dernière salle, comme le pâté chinois, la tourtière, les fêves au lard ou le repas de cabane à sucre. J’ai par contre, en même temps, eu l’impression d’être « bombardée » d’informations qui mêlaient plusieurs époques et qui rendaient un peu difficile la tâche de saisir chronologiquement l’évolution de nos traditions culinaires…

Pour les mordus de gastronomie et/ou d’histoire québécoise, l’exposition est présentée du 10 novembre 2009 au 6 septembre 2010! (Je n’ai pour ma part pas pu résister et me suis procurée, à la sortie de l’exposition, le livre d’Yvon Desloges (historien rattaché à l’exposition), À table en Nouvelle-France, que j’ai bien hâte de lire!)

Publicités

2 thoughts on “Avoir faim d’histoire!

  1. l'Amoureuse des desserts

    J’aime beaucoup ce site historique..
    Cette expo m’interpelle vraiment.
    J’irai fêter l’anniversaire de ma fille le 5 décembre au Château, fabrication de pain briocché dans leur vieux four d’époque, écriture à la plume d’oie et l’expo.
    J’ai d’autant plus hâte après avoir lu ton billet!

  2. laderoutee

    @Nathalie: Wow quelle bonne idée pour la fête de ta fille! Je ne savais pas que ça faisait partie des activités proposées; je commence tout juste à découvrir ce musée! Tu m’en redonneras des nouvelles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s