Visite guidée de Takayama (partie 2)

(pour consulter la première partie, cliquez ici!)

À Takayama, on peut facilement occuper une après-midi entière à parcourir les boutiques, les commerces et surtout les rues traditionnelles du ravissant quartier Sanmachi-suji. Allez, je vous emmène faire un petit tour!

Hida Kokubun-ji, juste en face du minshuku où nous restions!

Poupées traditionnelles sarubobo

On reconnaît les distilleries de sake grâce à ces énormes boules de cèdre au-dessus de leur porte d’entrée…

On goûte!

Une autre dégustation…

Je ne m’y connais pas vraiment en sake, mais le non-raffiné (blanc, ci-dessus) est définitivement mon dernier choix!

C’est fort, mais c’est bon!

Qu’est-ce que c’est, d’après vous?

Une fabrique de miso! On peut goûter en plus; c’est tellement bon! (Je regrette à ce moment précis de ne pas être au Japon, pendant plusieurs mois, pour pouvoir cuisiner moi-même avec ce délice!)

Des rickshaw (carrioles tirées par des hommes)

Un taiyaki: collation à base de crêpe et en forme de poisson. Nous avions ici le choix entre des garnitures de chocolat, de sésame, de fromage, de fèves sucrées ou de saucisse.

Les japonais sont reconnus pour produire de la viande de boeuf d’excellente qualité; vous avez sûrement déjà entendu parler du boeuf de Kobe? Il s’agit probablement du boeuf le plus coûteux au monde; son élevage se fait selon des règles strictes qui lui donnent une texture tendre et incomparable, en plus d’une absence quasi totale de gras dans chaque bouchée.

À Takayama, il faut absolument goûter au boeuf de Hida, une spécialité de la région. Il est heureusement moins coûteux que le boeuf de Kobe, mais tout de même de grande qualité! Je dois vous avouer qu’il m’est rarement arrivé, dans ma vie, de saliver devant de la viande rouge encore crue!

Un souper que nous ne sommes pas prêts d’oublier!

À suivre!

Advertisements

3 thoughts on “Visite guidée de Takayama (partie 2)

  1. laderoutee

    @Christelle: Haha, je viens de me faire avoir à mon propre jeu; j’ai mis la question au mauvais endroit, lol! (Elle devait être pour les sacs de miso!) Les rigoles d’eau devant les maisons, je ne sais pas vraiment à quoi elles servent et je n’ai pas pensé poser la question lorsque j’étais là-bas, mais c’est joli, non? Peut-être un moyen pratique, à une certaine époque, de fournir de l’eau potable provenant des montagnes aux alentours? Si quelqu’un le sait, ne vous gênez pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s