Betteraves, kabab et grenadine

Je reviens tout juste de l’autre bout de la planète et j’ai déjà envie de repartir! Pour tenter de me calmer un peu, j’ai décidé, hier soir, de me payer un court voyage gastronomique de quelques heures au restaurant syrien Kaza Maza (4629 avenue du Parc)!

Ambiance rustique et décontractée…

Je ne connais pas vraiment la cuisine syrienne, mais dès que j’ouvre le menu, je suis déjà conquise par cette formule de mezzes (ou tapas) qui est proposée dans plusieurs restaurants de cuisine du monde. À deux, comme on connaît déjà l’hummus, le baba ghannouj et le labneh, on choisit de partager des entrées froides qui nous sont inconnues, comme du mouhammara (une purée de poivre d’Alep, de noix de grenoble et de noix de pin, de chapelure, de mélasse de grenadine et d’huile d’olive) et un muttabal betteraves (une purée de betteraves, tahini, yogourt, citron, ail, persil et huile d’olive), que l’on tartine sur du pain pita, ainsi que des courgettes farcies au riz, légumes, noix de pin et raisins de Corinthe. Les trois mezzes, vraiment réussis, s’équilibrent très bien entre eux (et s’harmonisent avec notre vin rouge libanais) – ça nous donne envie de s’en refaire, en conserves, à la maison! (Vite, je cours fouiller dans mon livre Saveurs d’Alep!)

Mezzes froids en guise d’entrée, accompagnés d’olives et de pain pita, à partager.

Je me serais contentée de ces mezzes froids comme repas, mais j’avais trop envie de prolonger le plaisir et d’essayer quelque chose d’autre! Mon choix s’arrête sur le kabab bil karaz: des boulettes d’agneau hachées puis grillées, mijotées avec des cerises griottes et des noix de pin. Je ne raffole pas de la viande d’agneau en général, mais c’est probablement l’un des meilleurs plats d’agneau que j’ai mangé jusqu’à maintenant; j’en veux encore! Mon amie a, pour sa part, été plus déçue de son poulet à l’ail, avec sauce au citron et poivre d’Alep, qu’elle a trouvé un peu trop sec.

Un véritable coup de coeur pour le Kabab aux cerises griottes et noix de pin!

Pour terminer le repas en beauté, on savoure une petite crêpe farcie au fromage frais ricotta, pistaches et eau de fleur d’oranger, accompagnée de thé à la menthe. Pour cet agréable voyage gustatif de quelques heures en Syrie, il faut prévoir environ 50$ par personne (taxes et service inclus). On y retourne vite!

Publicités

4 thoughts on “Betteraves, kabab et grenadine

  1. calliope27

    Nous sommes allées au Damas avec les filles la dernière fois, excellent. Et maintenant j’ai envie de tester celui-ci !
    PS : J’avais pas faim ce soir, pas merci maintenant je veux manger libanais-syrien ! 😉

  2. laderoutee

    @Mayssam: Oui! Line m’a aussi conseillé le tartare de boeuf; je l’essaie la prochaine fois!
    @Christelle: Si tu réussis à cuisiner un kabab aux griottes aussi bon, je déménage chez vous… 😉
    @Charlotte: Oh oui, moi aussi je dois aller essayer Damas! Et j’attends toujours l’invitation de Line pour aller manger des mantis turcs… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s