La Cabane à cerise!

Roadtrip entre filles, par un beau samedi matin ensoleillé; nous suivons la 40 est jusqu’à Yamachiche, pour ensuite monter dans la campagne enneigée et brillante jusqu’au petit village de Charette, à quelques kilomètres de Saint-Élie-de-Caxton.

Même si notre GPS nous mène directement dans le cul-de-sac d’un chemin de terre battu non-déblayé (merci monsieur le garagiste souriant de nous avoir remis sur le bon chemin), nous ne perdons pas espoir et nous arrivons enfin à destination, au 477 1er rang nord, sur les lieux de l’unique cerisaie au Québec, Le Temps des cerises.

Bière à la cerise concoctée par la microbrasserie À la Fût de Saint-Tite

C’est une simple erreur, nous raconte Gilles Beaulieu, qui a donné naissance à la tire de cerise, en 2007. Lorsque sa femme Nancy Laprés, en plein été, a trop fait cuire une préparation sucrée de jus de griottes concentré et remarqué que la mixture ressemblait drôlement à de la tire, ils ont pu tester et constater le potentiel du produit, grâce à des voisins qui s’étaient gardé de la neige au congélateur pour faire une bataille de boules de neige estivale! Depuis, les deux copropriétaires de la cerisaie ont servi la tire de cerise lors de marchés d’hiver locaux et devant l’enthousiasme et la demande grandissante, ils ont ouvert une toute nouvelle cabane à cerise!

Nancy Laprés nous sert sa savoureuse tire de cerise

Il faut d’abord complimenter la Cabane de la cerise pour son service sympathique et chaleureux; nos hôtes se font un plaisir de répondre à toutes les questions de leurs clients et partagent avec entrain leurs projets d’avenir et informations sur la griotte, cette cerise acidulée aux multiples vertus. Le menu que l’on nous sert paraît audacieux sur papier mais reste, pour le moment en tout cas, tout de même prudent, côté goût.

Dans un premier service, on nous sert du pain chaud avec du beurre, et cette assiette à partager. Les cretons faits maison sont très bons, le ketchup aux fruits et à la cerise est doux et la trempette pour les crudités, quoique rose, ne goûte pas vraiment la cerise. L’accord parfait et inusité des betteraves et griottes marinées est, pour nous, une véritable découverte!

Potage à la cerise

Comme deuxième service, nous avons le choix entre une soupe au pois et blé d’inde lessivé ou un potage à la cerise. Nous optons évidemment pour le second choix: une soupe chaude, à base de pommes de terre, où l’on distingue tout en douceur le côté acidulé de la griotte.

Le troisième service, qui met en valeur plusieurs produits de la région, comprend malheureusement quelques défauts. Si l’épaule de porc naturel de Mont-Laurier fumé à l’ancienne, servie avec un sirop de cerise, est bien goûteuse, les pommes de terres de St-Sévère aux herbes, le pâté à la viande, les fèves au lard maison avec canard de Yamachiche et les oreilles de crisse sont correctes, sans plus. L’omelette aux légumes racines devrait définitivement être repensée.

Il faut par contre se garder de la place pour le dessert! À côté d’un pouding à la cerise qui laisse plutôt indifférent, la tarte aux griottes, elle, est merveilleuse; j’en aurais mangé une complète à moi toute seule! (Si ce n’est pas déjà fait, on veut de la tarte aux cerises en vente à la boutique!)

Pour clore le repas, il y a évidemment la fameuse tire à la cerise, qui vaut vraiment le détour; n’ayez pas peur d’en redemander! Son goût est parfait, n’a rien de trop sucré ou d’un bonbon artificiel; on distingue bien la fraîcheur de la cerise et on ne peut qu’adorer!

La tire à la cerise; un pur délice!

Pour tout dire, la Cabane de la cerise en est à ses tous débuts. Un simple visionnement de cette vidéo de l’émission la Semaine Verte (2007) suffit pour pouvoir apprécier l’initiative et la persévérance des propriétaires de la cerisaie, qui continuent à poursuivre leur rêve malgré l’évidente complexité de ce type de récolte dans le climat humide québécois.

J’ai bien aimé mon dîner, mais j’espère qu’à l’avenir le menu sera plus audacieux et goûtera encore plus la griotte! À table, j’ai senti que l’on avait peur de me servir un menu trop différent des cabanes à sucre traditionnelles et je m’explique mal cette hésitation, puisque tous les plats que j’ai préférés étaient à base de griottes! C’est la singularité de la cabane qui incite les gens à s’y rendre; n’hésitez pas à être fiers de vos délicieux produits, faites-moi boire du jus de griottes dès mon arrivée et rappelez-moi de prendre le sirop de cerise sur la table et d’en mettre partout! 😉

Je tiens à féliciter encore une fois les propriétaires de la cerisaie Le Temps des cerises pour ce concept original! J’espère que leur idée innovatrice saura inspirer d’autres producteurs québécois; je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, l’idée d’une cabane du bleuet, de la fraise ou de la pomme me fait rêver! On oublie trop souvent qu’il existe une multitude de façons de cuisiner les fruits…

Nous avons déjà hâte de retourner à Charette pour la cueillette des griottes l’été prochain!

Pour plus d’informations:

  • La cabane de la cerise est ouverte, cette année, jusqu’au 24 avril, midis et soirs, du jeudi au dimanche, sur réservation seulement, au 819-221-3055. Le repas coûte 24,95$ (prévoir un supplément pour les consommations et les souper-spectacles). Pour tous les détails, consultez le site officiel de la cerisaie.
  • Le Temps des cerises propose de plus en plus de nouveaux produits sous l’étiquette Croque Cerise. Ils sont faits à base de griottes de leurs récoltes, mais aussi de cerises provenant d’ailleurs au Canada et aux États-Unis. (Je mange des griottes séchées enrobées de chocolat noir en rédigeant cet article; miam miam!)
  • À lire: quelques articles sur cyberpresse.ca annonçant le Centre d’interprétation de la cerise et la Cabane de la cerise, également sur le blogue de Tourisme Mauricie.

Advertisements

4 thoughts on “La Cabane à cerise!

  1. laderoutee

    @Nathalie: C’est sûr que tu aimerais! Nous avons bien l’intention d’y retourner cet été pour la cueillette des griottes; je te ferai signe! Peux-tu croire que je n’ai même pas vu le film Geisha!? Je cours le louer…

  2. lynne laforest morissette

    ce serait génial d en avoir d autre cabane a cerises plus pres encore de montréal….:D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s