Bebek betutu, le canard à l’étouffée

Si vous avez une seule réservation à faire dans un restaurant, lors de votre passage à Bali, c’est pour goûter au bebek betutu que vous devez la faire!

Si les balinais, nous dit le chef Heinz Von Holzen(Bumbu Bali), mangent parfois du poulet, ils ont pourtant toujours une préférence pour le canard:

«There is a feeling among the Balinese that the duck is inherently a more intelligent animal than the chicken. While chicken run around helter-skelter eating whatever they find, ducks stick together, are rather particular about what they eat, and thrive happily in water and on land. It is this long-held view that leads the Balinese to prefer duck meat to chicken meat.»

Les balinais aiment le canard et croyez-moi, ils savent en cuisiner du bon! À toutes les fois que j’ai pu en manger en curry, c’était divinement réussi; une belle surprise! Le canard est par ailleurs l’ingrédient principal de deux spécialités culinaires balinaises: le «crispy fried duck» (calokok bebek) et le sublime bebek betutu, un canard cuit à l’étouffée dans une feuille de bananier.

Si vous avez une seule réservation à faire dans un restaurant à Bali, disais-je, vous devez la faire une journée à l’avance, puisque le bebek betutu doit cuire lentement et absorber les épices dont on l’a frotté et farci, enveloppé dans des feuilles de palmier à bétel (ou dans des feuilles de bananier), durant une période de 8 à 10 heures! Nous avons, pour notre part, choisi de goûter à cette spécialité à Ubud, chez Bebek Bengil, un restaurant déjà reconnu pour sa version du crispy fried duck.

Mes photos ne pourront malheureusement pas être à la hauteur pour représenter l’immense plaisir que j’ai eu à déguster ce mets! La cuisson à l’étouffée du canard le rend si goûteux et juteux, que l’on regrette qu’il n’y ait pas plus de viande sur un canard! (C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle le restaurant le sert avec plusieurs accompagnements, dont du riz, des sate, une salade de fèves et des craquelins aux crevettes.)

Amazing bebek betutu

Si mon amoureux a eu un véritable coup de coeur pour le babi guling, c’est pour ma part ce canard cuit à l’étouffée qui constitua l’une des plus belles découvertes culinaires de mon voyage.

Vue sur les rizières, au coucher du soleil, assis à notre table au restaurant Bebek Bengil.

À voir, si le sujet vous intéresse, cette vidéo de Fred et Estelle du blogue Trip Gourmand, présentant la méthode de cuisson du bebek betutu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s