Contes gourmands

«Sa mère sourit: – Ne pleure pas, mon géant géant, raconte-moi plutôt tes voyages, tes histoires seront un fabuleux présent qui restera dans ma mémoire.»

Je ne suis pas gourmande, mais je crois bien que je suis une «fanatique» de bouffe depuis que je suis toute petite! Mes jouets préférés ont longtemps été des répliques d’objets d’épicerie en carton ou en plastique, de petits cupcakes où l’on pouvait interchanger les glaçages, mon restaurant pour pouliches… Je dessinais souvent des desserts, et mes bonbons favoris du dépanneur étaient ceux qui se trouvaient dans des répliques de petits cornets de crème glacée! Je ne sais pas pourquoi, mais un sundae j’ai toujours trouvé ça beau. Dans l’un de mes contes préférés de Disney, Donald le Canard et la baguette magique,  je restais ébahie (autant que le petit Riri!) devant cette image de l’apparition d’un festin magique…

riri

En poursuivant mes recherches sur la littérature gourmande, je n’ai donc pas pu résister aux Contes du grand appétit, un livre de Françoise Chaze illustré par Frédérick Mansot. Sept belles histoires courtes et magnifiquement rédigées, toutes réunies par le thème de la nourriture.  On y rencontre un ogre blanc, un géant géant qui nous rappelle comment les arbres fruitiers naissent, une sorcière qui n’en peut plus d’être sorcière, la Fée Muskat… D’originales histoires qui pourraient expliquer pourquoi on lance par tradition du riz sur les mariés, comment les légumes changent de couleur ou pourquoi ils peuvent profiter du compagnonnage avec les fleurs dans un jardin. Vous êtes-vous déjà demandé d’où proviennent les laits parfumés à la fraise ou encore le magnifique raisin chasselas?

Le livre semble s’adresser à des jeunes d’environ 6 ans; on y remarque plusieurs références françaises (en ce qui a trait aux raisins ou aux fromages typiques par exemple) mais je crois qu’il peut tout de même bien s’adapter pour les petits québécois. Les contes sont vraiment intéressants, mais la section « diététique » de la fin (quelques pages seulement) laisse vraiment à désirer: les recettes ne sont pas adaptées pour une clientèle du même âge, elles manquent d’explications et d’illustrations, et ne sont pas très inspirantes (fromage et échalottes servies sur des endives? Je suis pas sûre là!?). Dire que du beurre ou de l’huile brûlée devient un « poison » c’est également un peu fort… Mais somme toute, laissons cette section de côté puisque les contes y sont succulents! Une belle découverte…

contesdugrandappetit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s