La Passion des herbes

Ça fait plusieurs années que je n’arrive pas à trouver assez de temps pour apprendre à jardiner comme je l’aurais désiré… Alors pour me consoler, lors des journées grises d’hiver, je fais plusieurs recherches à la bibliothèque sur les plantes, herbes et fleurs comestibles (au jardin, je m’intéresse surtout aux plants et fleurs qui servent à quelque chose: que l’on peut manger, utiliser dans les cosmétiques faits maison ou qui possèdent des vertus médicinales). De tous les livres de référence sur le sujet (enfin, si vous en préférez d’autres, j’attends vos suggestions!), c’est toujours celui de Jekka McVicar qui me semble le plus intéressant et le plus complet…

Quelle surprise, le mois dernier, une magnifique nouvelle édition a vu le jour! La mise en page est complètement modifiée, encore plus jolie (difficile de résister à cette magnifique et délicieuse bourrache en page couverture!), et toutes les informations toujours aussi pertinentes s’y trouvent (les diverses espèces, des précisions sur les semis, la culture en pot, l’entretien et les parasites, la récolte, l’usage culinaire, cosmétique ou encore les vertus médicinales, etc.)! Un bel achat (autour d e 30$) pour les jardiniers débutants like me!

passion-des-herbes

Publicités

4 thoughts on “La Passion des herbes

  1. Marie-Julie Gagnon

    Comme j’aimerais avoir cette passion! J’adore les herbes fraîches. Les rares fois que je cuisine, j’en mets partout. Mais impossible pour moi de prendre soin convenablement d’une plante, même dans un pot…

    Tu adorerais l’immense jardin de fleurs comestibles de Sooke Harbour House, sur l’île de Vancouver: http://www.sookeharbourhouse.com/
    Mes papilles n’en sont toujours pas revenues! 🙂

  2. laderoutee

    Merci pour l’adresse à Vancouver! Un autre endroit de plus à mettre sur ma liste! 🙂

    Si tu savais le nombre de plantes que j’ai tué (il m’arrivait jadis de garder les chats et de jeter un coup d’oeil à l’appart d’une amie qui partait pour des longs voyages de grimpe, et après deux expériences où j’ai tué toutes ses plantes, je gardais encore les chats et l’appart, mais elle laissait les plantes à quelqu’un d’autre lol!)

    … Mais j’avoue qu’aujourd’hui, avoir un copain jardinier ça m’a aidé un peu à reprendre confiance en moi côté plantes et jardinage! C’est tellement fascinant de voir ce qu’une toute petite graine peut accomplir! Je te ferai signe si on a un surplus d’herbes fraîches cet été 😉

  3. Marie-Julie Gagnon

    C’est noté! 😉 En attendant, je harcèle le commis à l’épicerie pour qu’il ne déniche du basilic frais. Depuis quand il y a une pénurie de basilic frais?!?!?! Je trouve de tout, à mon épicerie, mais pas de basilic frais! Ma salade de boconcini goûte pas mal moins bon avec de l’huile aromatisée au basilic-pas-frais (as-tu déjà goûté aux huiles Paccini? Sacrilège! Et on ose vendre ça comme produit comestible!). Bon. Suffit la montée de lait. J’ai du chocolat à manger! lol

  4. laderoutee

    Hum bizarre, c’est vrai qu’habituellement le basilic frais est assez facile à trouver! (C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on en met rarement au jardin, on essaie de faire pousser des espèces qui coûtent cher ou plus difficiles à trouver… mais là je vais y repenser s’il y a pénurie!) 😉

    Côté basilic frais, j’aime beaucoup également le basilic thaï, délicieux – odeur très caractéristique de réglisse noire?! – dans des rouleaux de printemps (ça aussi c’est habituellement facile à trouver au marché oriental et vraiment pas cher) Je serai prévenue de ne pas essayer les huiles Paccini! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s