Une matinée au marché de Tsukiji

Entre Montréal et Tokyo, on compte treize heures (de plus) de décalage horaire. Un vol direct entre Toronto et Narita dure environ 12 heures, auxquelles vous devez ajouter la durée et l’attente d’un vol Montréal vers Toronto, ainsi qu’une balade en train d’environ 1h entre Narita et Tokyo…

Si vous désirez expérimenter à la maison ce qu’une journée de voyage vers le Japon a représenté pour nous, je vous invite à vous lever à 5h un bon matin (après avoir dormi à peine 4 heures), à passer votre journée suivie d’une nuit blanche à rester assis dans votre salon et à manger de temps en temps, et à finalement aller vous coucher vers 9h le lendemain matin. Rester plus de 28 heures éveillés, à attendre, c’est quand même assez intense! Ah mais ça en vaut tellement la peine…

Alors, qu’est-ce que l’on fait lorsque c’est notre toute première journée à Tokyo et que ce fameux décalage horaire fait en sorte que l’on se réveille à 4h du matin? On se dirige au célèbre marché au poisson de Tsukiji!

Le marché de Tsukiji est le plus grand marché au poisson du monde. Avant d’y aller, lorsque qu’on me parlait d’un « marché au poisson », je pensais tout de suite à celui que j’avais visité à Casablanca (au Maroc), lorsque j’étais jeune, où des poissons gisaient dans une chaleur et une odeur insupportable sur des étals de bois! Au marché de Tsukiji, évidemment, c’est complètement différent! Comme on y vend les poissons et les fruits de mer les plus frais du monde, ils sont très bien conservés par le froid et c’est tout juste si ça sent le poisson! (Enfin, l’odeur n’est vraiment pas désagréable!)

Même si la visite du marché au poisson de Tsukiji compte parmi les sorties incontournables à faire à Tokyo, il faut se rappeler que ce n’est pas un endroit dédié au tourisme; on y entre à ses propres risques et périls! Il faut y circuler en restant toujours aux aguets; les allées sont petites et les gens qui y travaillent sont efficaces et rapides! Dans les allées principales, des chariots circulent à toute vitesse et n’allez pas croire qu’ils arrêteront; si votre pied est dans leur chemin, enlevez-le!

La criée (vente aux enchères du thon) a lieu très tôt le matin, et elle n’est pas toujours ouverte aux touristes; à quelques reprises, des touristes irrespectueux auraient entravé le travail des marchands et joué avec des thons rouges de grande valeur, alors aujourd’hui, on se méfie… Il faut se faire discret dans le marché; lors de notre passage, lorsque nous avions terminé de traverser les lieux, un policier veillait et nous indiquait gentiment la sortie…

Conseil d’ami: ne mettez pas vos plus belles chaussures pour visiter l’endroit! J‘ai reçu au moins trois fois des déversements d’eau glacée sur les pieds, alors j’étais bien heureuse de porter mes faux crocs de jardinage à 5$ la paire!

On peut acheter toutes sortes de choses sur place, mais on peut également profiter des petits restaurant juste à côté du marché. Ce matin-là, nous avons mangé de l’anguille à la sauce sucrée tout simplement renversante pour déjeuner, et puisqu’il n’était pas encore 8h, le commerçant nous a donné une double portion pour le prix d’une seule!

Bon, je dois l’avouer, nous avons déjeuner deux fois! L’expérience de l’anguille était si convaincante, que nous n’avons pas pu résister et nous sommes ensuite entrés dans un kaiten sushi! (Je vous en reparlerai!) Je m’excuse d’avance aux militants environnementaux car nous avons mangé du thon rouge qui oui, est en voie d’extinction; mais c’est tellement bon et on ne visite pas le Japon tous les jours! J’ai également découvert que je n’aime pas le calamar cru (squid); même « le plus frais du monde » a une texture feutrée(?) qui n’est pas forcément agréable en bouche!

Advertisements

9 thoughts on “Une matinée au marché de Tsukiji

  1. laderoutee

    @Véro: Non non, pas un seul malaise! À notre connaissance, la nourriture japonaise est toujours fraîche et bonne; si on n’aime pas, c’est simplement une question de goût!
    @Marie-Ju: LOL! Je me doutais que tu aurais un commentaire à ce sujet, j’ai failli m’adresser directement à toi dans l’article en le mentionnant hihi… Et oui, je l’assume, j’ai une paire de faux-crocs achetés au coût de 5$ en Gaspésie! C’est super utile pour marcher sur le bord de la mer, pour jardiner… et pour visiter les marchés de poissons! Je ne les porte pas en ville (sauf au jardin), promis! 😉 J’ai déjà complètement ruiné une super paire de sandales en marchant dans l’eau salée en Grèce, alors aujourd’hui, je prends mes précautions!

  2. laderoutee

    P.S. Si je me décide à publier ma petite vidéo d’Asakusa, où je porte ma casquette trop grande des Mets, vous allez voir que je ne suis pas fashionista pour deux cennes, surtout pas en voyage!! 😉

  3. calliope27

    Valérie !!!!!! Du poisson à 8h du matin.
    J’adore, il n’y a que des passionnées comme toi qui peuvent faire ça.
    PS : Tu nous as pas dit de quelle couleur sont tes fausses crocs ? Si elles sont de couleur rose tu as du faire contraste avec le lieu 😉 !

  4. laderoutee

    @Charlotte: Ah mais les japonais font ça très souvent eux, manger du poisson cru au petit déjeuner, il fallait bien suivre les coutumes! 😉 Mes faux-crocs sont bleu foncé et tentent de passer inaperçus, lol!

  5. Isabelle C

    Wow! tu as une chance inouïe d’avoir visité cet endroit. Je devrais me rendre au Japon l’an prochain et j’avais prévu cette découverte sur ma liste. Maintenant en plus j’ai déjà des recommandations (il faudrait peut-être que je m’achète des faux crocs)! J’avais également entendu dire qu’ils avaient littéralement fermé le marché aux touristes pendant une certaine période à cause de l’épisode des thons que tu mentionnes. Certaines personnes se croient vraiment tout permis.

    Es-tu remise de ton décalage?

  6. laderoutee

    @Isabelle: Beau projet en perspective!! Effectivement, il faut vérifier en temps et lieux pour l’ouverture du marché; il arrive que ce soit fermé aux touristes, ou que la surveillance soit plus accrue. Certains guides disaient même que le marché allait éventuellement déménager; ça reste à voir!

    Pour ce qui est du décalage, c’est quand même mieux en revenant qu’au départ, dans mon cas. Au départ, il y a l’adrénaline et le goût de tout voir, et on oublie qu’il faut se reposer, alors ça prend plus de temps à s’habituer! N’hésite pas à me faire signe si tu as des questions sur quoi que soit pour la planification de ton voyage!! Jespère moi aussi y retourner éventuellement; nous sommes loin d’avoir tout vu!!

  7. Marie-Eve

    Tu as mangé une portion d’anguilles pour moi??? J’aime tellement ça! Quel magnifique marché… je rêve de retourner dans un de ces petits restaurants derrière pour déjeuner avec du poisson tellement délicieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s