La Cabane à sucre urbaine

« Au-delà de l’expérience culinaire, La Cabane c’est aussi ses objets, son décor et son ambiance sonore. Mobilier créé par des designers locaux de talent, musique qui fusionne l’actuel au traditionnel, l’environnement de La Cabane se veut une véritable ode à l’originalité et au savoir-faire des créateurs d’ici. »

Vous avez peut-être remarqué cette jolie campagne publicitaire sur certains arbres en ville? Depuis le 13 mars dernier, une toute nouvelle cabane à sucre urbaine s’est installée sur les Quais du Vieux-Port de Montréal. Elle a tellement de succès, que son ouverture a été prolongée jusqu’au 25 avril et que ses créateurs envisagent d’ouvrir deux mois plutôt qu’un l’an prochain!


La Cabane prend place dans l’un des hangars du Vieux-Port qui fait face à la Place Jacques-Cartier; elle a un « je ne sais quoi » qui rappelle l’ambiance branchée de plusieurs restaurants du Plateau Mont-Royal.

On apprécie rapidement les va-et-vient du décor entre la tradition et la modernité: les éclairages colorés se mêlent à la lumière naturelle et abondante de l’extérieur; la musique populaire et techno agit comme trame sonore pour une violoniste qui improvise devant nous des airs traditionnels durant toute la soirée; la formule cocktail moderne se mêle parfaitement bien aux superbes tables en bois et au diaporama de photos d’époque qui auraient facilement pu être prises à la cabane à sucre de mon oncle André…

Le menu est une création de Danny St-Pierre, chef et propriétaire du restaurant Auguste (82 Wellington nord, à Sherbrooke). Pour 50$ par personne, nous avons droit à une cuisine de cabane à sucre originale et réinventée. En attendant le premier service du repas, nous en profitons pour commander quelques-uns des drinks au menu; ci-bas, un bon mojito à l’érable.

Le premier service arrive enfin; nous sommes affamés! Nous dévorons des oreilles de crisse qui nous sont familières, mais dont le mariage avec une purée de betteraves est rafraîchissant. Les tartelettes de boudin noir et de ketchup aux fruits sont englouties en moins de deux, tout comme les cretons de canard au foie gras! (Je fais une découverte qui influencera sûrement ma prochaine « rage de conserves »: des céleris marinés, c’est vraiment bon!)

Puis vient le service le plus mémorable de la soirée; tous les foodies s’entendent à ce sujet! La crème de pois cassés au vieux cheddar avec sa salade Lady Lumberjack, inventée par Danny St-Pierre, est un véritable chef-d’oeuvre! Nous versons nous-même l’abondante soupe chaude dans notre bol et à chaque bouchée, le porc effiloché fond dans notre bouche. Lorsque l’on tombe par surprise sur un morceau de cheddar vieilli ramolli, c’est l’extase! Un mets dont nous nous rappellerons longtemps! (Mais que vois-je, serait-ce une variante de cette recette présentée à l’émission Curieux Bégin? À vos fourneaux! )

En guise de plat principal, on nous offre la Cassolée de la Cabane; un amalgame de pilons confits, de saucisses, de flans de porc et de savoureuses fèves à l’érable. Le poulet et le porc manquent de goût; malheureusement, ce plat un peu décevant est franchement moins intéressant que la râpée de céleri-rave crémeux aux pommes et le maquereau à l’érable qui l’accompagne! (Note à moi-même: tenter de refaire à la maison cette salade de céleri-rave aux pommes pour remplacer la traditionnelle salade de choux qui me laisse habituellement indifférente!)

Les trois parties composant le dessert sont excellentes: une bonne quantité de barbe à papa à l’érable, un grand-père dans le sirop réinventé à se rouler par terre, ainsi qu’une cuillère de tire d’érable servie sur un granité à la pomme. Pour notre plus grand plaisir, encore une fois, Danny St-Pierre nous a même offert la recette de ses grands-pères dans le sirop lors d’un autre passage à Curieux Bégincliquez ici!

À La Cabane, on aime le décor singulier et les petits détails comme le sucre d’érable ajouté au beurre. On aime moins le temps d’attente interminable avant le début du repas (qui ne nous avait pas été précisé lors de la réservation) et le fait que, ce soir-là, y faisait frette dans’ Cabane! On a bien hâte de voir ce que l’avenir réserve à ce nouveau concept fort prometteur!

Publicités

2 thoughts on “La Cabane à sucre urbaine

  1. christelle is flabbergasting

    Ouhh ! Nouveau design ! 🙂 Cool !

    Cette année, je n’ai pas eu le droit à ma cabane mais grâce à tes posts (celui-là et celui de la Cabane à sucre du Pied de Cochon), j’ai eu ma dose de sucre dans les yeux ! La crème de pois cassés et vieux cheddar donne vraiment envie… J’aime bien, quand au resto, tu contribue « activement » au plat (ici en versant la soupe) : c’est comme si on avait besoin de toi plus que pour seulement manger ! (ce qui est déjà pas mal !!)

  2. laderoutee

    @Christelle: Merci! Ce n’est pas terminé encore pour le design; il y a d’autres éléments à venir, j’ai hâte! Dommage que tu n’aies pas pu aller à la cabane à sucre cette année, faudra se reprendre l’an prochain! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s