Vingt-sept heures entre YUL-ORD-ICN-DPS

Ça y est, nous sommes enfins arrivés! À minuit trente mardi soir (à Bali, il est douze heures de plus qu’à Montréal), nous avons été accueillis par les 27 degrés celsius humides et l’odeur pas désagréable du tout de l’encens et des kretek (cigarettes aux clous de girofle).  

J’ai réalisé que j’étais enfin repartie en voyage lorsque l’on nous a servi, comme premier repas sur le vol ORD-ICN (entre Chicago et Séoul) de Korean Airlines, un bibimbap coréen; de la viande émiettée et des légumes divers (dont des champignons), que l’on mélange soi-même avec du riz cuit à la vapeur, de la sauce piquante et de l’huile de sésame. Le tout servi avec une soupe d’algues réconfortante. Aaaahhh…

Nous avons rencontré l’humour décontracté balinais dès notre arrivée à l’aéroport, alors que le douanier a gentilment demandé à Médéric s’il n’avait pas un peu de monnaie canadienne pour ajouter à sa collection personnelle! Puis, lorsque c’était mon tour:

DOUANIER – « Êtes-vous mariée? »

MOI, regardant Med – « Pas encore, mais peut-être un jour! »

DOUANIER, un peu découragé, pince-sans-rire et regardant Med – «Vous voulez vous marier avec luuuui?

Haha, pas gêné le jeune! Ah mais s’il savait… Il y a des moments, comme sept heures plus tôt, à l’aéroport Incheon de Séoul, où mon amour se démène pour me ramener une gâterie comme une gelato au thé vert, puis me surprend avec un beigne à la fraise en forme de coeur et une curiosité comme je les adore, un beigne à la tomate et au basilic! Dans des petits  gestes comme ceux-là, la foodie en moi (mais pas juste elle) sait que j’ai rencontré l’homme de ma vie… 🙂

À l’aéroport de Ngurah Rai de Tuban, juste avant de pouvoir prendre notre toute première bouffée d’air frais en vingt-sept heures, il faut traverser un couloir de « money changers », qui agitent leurs tableaux de conversions comme si c’était aussi excitant de changer de l’argent que de parier sur un cheval à l’hippodrôme. On prend un taxi prépayé pour notre hôtel et pour une vraie nuit de sommeil bien méritée…

Publicités

5 thoughts on “Vingt-sept heures entre YUL-ORD-ICN-DPS

  1. celeste sunshine

    J’adore te lire! … et puis pour le douanier, bin oui elle veut se marier avec Lui, c’est mon cousin pis il est juste trop adorable!!! un beigne en coeur!!! haaaaaaaa 😛
    bon voyage encore!!!

  2. Suzanne

    Wow super, je vais prendre plaisir a vous suivre dans vos découvertes. J’adore ta façon de raconter, tu remets en moi le goût du voyage et de l’aventure. Un petit message pour ton homme que je connais très bien hahaha. Dis lui que je souhaite fortement que tu fasses partie de nous toute ta vie, tu es merveilleuse. Suzanne xxx

  3. christelle

    C’est super Val !! Merci pour ces nouvelles… et il est vraiment trop mignon ce beignet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s